dimanche 21 mai 2017

3h VTT en duo à St-Renan: à deux, c'est mieux!

Après une semaine de récupération, on a choisi de participer aux 3 heures VTT de St-Renan en duo.
Ces épreuves ludiques, sans stress ni enjeu, sont toujours agréables à faire.
J'en avais profité pour faire réviser mon Scott Spark chez Veloland, où l'expérimenté Eric Pommelet a su apporter les modifications nécessaires pour que je retrouve la position que j'avais en semi-rigide.
J'ai vu rapidement la différence: là où le vélo avait tendance à cabrer et l'arrière à "riper", j'ai pu passer en plaquant beaucoup mieux l'avant, aussi grâce à un pédalage plus efficace avec des appuis plus verticaux.
Cette petite course était donc l'occasion de tester à nouveau, même si les pourcentages de côte étaient moins forts qu'au championnat de Bretagne.
Vu la durée du tour (entre 10 et 12 mn), on a préféré partir pour 2 tours chacun.
On s'est vraiment fait plaisir, dans une excellente ambiance avec tous les finistériens venus faire un peu de rythme avant l'épreuve phare du Finistère nord, à savoir les 24h VTT de la Chouette guilérienne, à laquelle nous participerons à nouveau avec le Team Armorique, en équipe de 9 mixte!
Un autre duo du Team était présent avec Youenn et Alex Jacq qui roulent fort.
C'est le tandem Tony Periou (champion de France espoir de CX) / Ti Ju Lamour, qui remporte la course.


De notre côté nous gagnons en mixte; les autres duos n'ayant pas démérité!
Merci au St-Renan Iroise Vélo pour cette organisation parfaite, les cadeaux sympas pour le podium et les photos!

Le VTT, ce n'est pas qu'un sport individuel! :-)


mardi 16 mai 2017

Championnat de Bretagne VTT XC à St-Germain/Ile: pas en forme :-(

Ce week-end, nous avions rendez-vous dans le 35, à St-Germain sur Ille, où se tenait le Championnat de Bretagne de VTT XC avec tous les cadors de la discipline.
Arrivés le samedi, on découvre un très joli site le long du canal, avec péniches et écluses.
On a quelques difficultés à faire la reco du circuit car rien n'est fléché!
Heureusement, on nous donne les indications notamment pour trouver l'entrée dans le 2ème sous-bois.
Étonnant pour un championnat qu'il n'y ait aucune information...

Le parcours est vraiment top, très sélectif et complet: du D+, parfois très raide avec de redoutables montées en épingle qui ont parfois peu d'accroche, des descentes pas trop difficiles mais nécessitant de bons réflexes, des dévers, des portions roulantes, un peu de bitume, du champ... bref il devrait plaire au plus grand nombre.
On passe une bonne soirée le long du canal avec le camping-car.
Le lendemain, on patiente tranquillement durant la matinée puis c'est le départ des Master40 et juniors, vers 12h30.
J'y retrouve Betty qui fait l'assistance à son papa.
En première ligne, nous avons les favoris avec JY Rannou, Eric Pommelet, Jérôme Le Parc, Christophe Millau et bien sûr Hervé Prud'homme.

Phil nous fait un excellent départ, en étant capable de suivre les tout meilleurs et restant un bout de temps vers la 7ème place.
Il se surprend lui-même mais hélas il ne tiendra pas toute la course à ce rythme: manque de jus dû principalement à un déplacement pro au Portugal pendant 3 jours; et oui ce n'est pas de tout repos!
Le point positif c'est qu'on voit sa nette progression.
Il est évidemment déçu de son résultat final (13ème au scratch) mais tout cela va payer... pour les prochaines échéances!
Un grand bravo à JY Rannou, champion de Bretagne Master40 devant Eric qui était en tête mais a cassé sa chaîne et Jérôme Le Parc. Hervé rempile pour un nouveau maillot en Master50! :-)




Crédit photos: A&A Photographie
La journée est encore longue.
A 14h, la course des cadets/cadettes démarre, avec un peu de retard mais moins que tout à l'heure.
La jeune finistérienne Anaëlle fait une belle course en terminant 3ème, malgré une crevaison (il y a des morceaux de verre au début du circuit!), épreuve remportée par Laurie Vezie, comme son frère Valentin, vainqueur chez les juniors!
Peu après, je retrouve Betty pour faire une dernière reco de la 2nde boucle du circuit ensemble.
Elle pense n'avoir pas les pneus adaptés avec ses Medusa et de mon côté je me dis que le Thunder Burt ne va avoir aucune accroche vues certains taquets rendus glissants avec la glaise...
Betty passe partout; j'ai du mal à la suivre! J'espère que j'aurai une meilleure forme tout à l'heure...
Une fois la boucle finie, il nous reste à finir l'échauffement en vue du départ, enfin!
15h35: départ pour les filles dans une bonne ambiance.
Pour une fois je ne le rate pas trop et me place environ 5ème.
Je suis un peu stressée dans le premier sous-bois avec ses singles techniques; je commets quelques fautes mais parviens à passer Caroline la 2ème junior puis nous remontons peu à peu. Marine est plus technique que moi; je sens qu'elle va me doubler sous peu.
Finalement, on attaque le 2ème sous-bois à 3, avec Marine et Maëva.
J'ai un peu la pression et manque de concentration sur les virages en épingle. Je fais à nouveau des erreurs et les filles passent logiquement devant. Ensuite, je sens que je lâche mentalement, constatant que je n'ai pas l'énergie de dimanche dernier aujourd'hui... :-(


Crédit photo: Patrick Theffo 


Crédit photo: A&A Photographie  

Les élites commencent à revenir par derrière. Les premiers survolent littéralement la course. D'autres favoris ont moins de chance avec des crevaisons et problèmes mécaniques à foison...
De mon côté ça ne va pas fort; voyant que mon pneu arrière n'a aucune accroche (je laisse du jus dans tous les taquets), je m'arrête pour le dégonfler; ça va mieux après mais je note dans ma tête de repasser à un modèle plus cramponné.
Peu après, j'entends des bruits métalliques bizarres au niveau du cadre; je poursuis un peu quand tout à coup, je vois l'axe de ma roue avant s'en aller tranquillement vers la gauche!
Arrêt immédiat: j'essaie de revisser l'axe mais impossible de le serrer sans clé.
Je poursuis prudemment la descente et roule tranquille jusqu'à la zone de dépannage.
Là heureusement une personne me prête une clé et on peut resserrer tandis que Phil arrive à la rescousse.
Allez, c'est reparti; encore 1 ou 2 minutes de perdues... :-(
Au dernier tour, en changeant les vitesses dans une côte, la chaine retombe et se coince au niveau du dérailleur! Quelle misère; là encore je perds du temps mais on n'est plus à une minute près...
La suite se passe comme si je n'étais plus dans la course: je suis déjà en train de penser à "l'après", au lieu de me concentrer sur le pilotage. Malgré tout je m'en sors mieux sur certains passages. Sur la fin, un trio de cadors me double sur le bitume, emmené par le revenant Seb Le Naour qui ne manque pas de me tirer la langue au passage! :-)
Je termine laborieusement l'épreuve à la 5ème place, déçue, mais cela reflète mon niveau de forme aujourd'hui et j'ai subi les aléas de la mécanique...
En Elite, c'est Miguel Fillaut, toujours au top, qui gagne suivi de l'excellent Anthony Rallé. Dommage pour Antoine Le Coq qui a de nouveau eu des gros pépins mécaniques. Bravo au finistérien Adrien Milin pour sa victoire en Espoir!

A l'arrivée, ça fait plaisir de rediscuter avec Betty, 2ème derrière Anaïs, très forte, et avec Paul Foulonneau, toujours aussi cool et rigolo, puis Marine, 3ème, qui prépare le Raid Les chemins du soleil.

Nous rentrons en Côtes d'Armor un peu désappointés, mais contents d'avoir roulé sur ce beau circuit très exigeant, et d'avoir découvert un coin vraiment bucolique, où il nous plairait de revenir en famille...

vendredi 12 mai 2017

Championnat du Finistère VTT à St-Renan: 3 bouquets!

2017, et toujours pas de championnat ni de coupe de Bretagne FFC dans le Finistère...
On participe donc comme tous les ans à la Pen Ar Bed Cup de la FSGT et au championnat 29 organisé par le dynamique club de St-Renan.
Ce dimanche, c'est en famille que avons rejoint le Bois du Frouden où se trouve un terrain de motocross, propice aux tracés de VTT.
Le circuit a été légèrement modifié mais il est à notre convenance: sec, malgré les fortes pluies des jours précédents, avec des côtes (certaines roulantes, d'autres plus techniques), très physique dans l'ensemble...
C'est sous un léger crachin que le départ est donné vers 9h30.
Pour moi qui ne suis pas du matin, il a fallu faire chauffer longuement le diesel avant! :-)
Dès la première côte, assez longue, j'essaie de monter progressivement le cardio afin d'entrer en tête dans les singletracks, et si possible devant les tandems qui ont la courtoisie de ne pas me doubler.
J'ai réglé les suspensions du Spark sur 70% et c'est un vrai régal!
Ayant plusieurs fois roulé ici avec mon semi-rigide, je mesure à présent toute la différence: c'est super "smooth" là où ça tabasse habituellement, le vélo épouse le terrain que ce soit en montée ou en descente. Je ne sens pas de perte de rendement en côte, notamment grâce à l'exceptionnelle nervosité des roues Asterion Edition One que j'ai actuellement en test.
Le SRAM Eagle est ultra-précis: pas une défaillance dans les changements de vitesse.
Je me sens globalement en forme malgré l'horaire matinal et reviens progressivement sur les masters et juniors devant. Pas facile de doubler parfois; je dois me faufiler. Un passage technique entre des rochers, un peu trialisant, me pose un peu problème car immanquablement les pédales touchent, ce qui déséquilibre.
J'ai aussi l'impression que ma cale droite est bien usée car je déchausse sur les relances.
Je remporte l'épreuve au terme des 4 tours, contente d'avoir pris autant de plaisir sur le Spark, et sans le moindre mal de dos contrairement à d'autres.

Crédit photo: Camille Croguennec

Ensuite, c'est Phil qui doit en découdre en catégorie Master40, avec les seniors et espoirs.
Auteur d'un excellent départ, il attaque la côte en tête avec un autre coureur.
Puis c'est un mano à mano entre les deux. Phil ne parvient pas à le décrocher, ce coureur étant plus vif en virage, et juste un peu moins rapide en côte.
Il faut donc attendre le dernier virage où Phil donne tout pour remporter le maillot de champion du Finistère master40!
Même si ce n'est pas un championnat FFC, cela a de la valeur pour nous car la majorité des vététistes finistériens sont présents, comme l'excellent Jean-Yves Rannou qui gagne en senior (surclassé ;-) ). Ceci dit notre collègue de club Youenn, aguerri après plusieurs courses sur route, avait fait 4 tours seul en tête avant de se faire rejoindre. Il finit à une belle 3ème place.


Un grand merci à Stéphane Gourmelon pour ses super séances d'entraînement!

L'après-midi, place aux courses des enfants. Notre vététiste en herbe, Anaëlle, participe en catégorie Pupilles.
Partie en dernière ligne, elle se faufile assez vite vers l'avant et s'en sort très bien!
Elle termine 1ère chez les filles, à sa grande surprise.
On est contents pour elle et surtout elle prend du plaisir sur son vélo et avec ses copains du VTT Pleumeur.




Bravo aux organisateurs du St-Renan Iroise Vélo pour cette superbe journée!

lundi 1 mai 2017

Ro'k d'Armor XC et championnat 22: conditions boueuses!

Dimanche, la pluie, et pas des moindres, avait fait son grand retour en Bretagne!
On pouvait espérer que le terrain mettrait du temps à se dégrader mais cela n'a pas été le cas: sur le magnifique circuit XC du Rok d'Armor, entre Coëtmieux et Andel, les chemins étaient dans un sale état dès l'après-midi, sans doute aussi après les nombreux passages lors d'une rando qui avait lieu le matin...
On a par ailleurs une pensée pour ceux qui ont affronté ces conditions lors de la 20ème édition du Raid VTT contre la Muco à Belle-île-en-Terre le matin... C'est à nouveau Fred Le Marrec qui l'a remporté, suivi de Tangui Gilmé et de Hervé Prud'homme! Bravo au trio de guerriers!

Nous faisons la reco sous la pluie. Je ne compte pas le nombre incroyable de glissades en tout genre, ni le temps mis à réaliser le tour de 7 km!
Au début, je mets ça sur le compte de ma mauvaise technique dans la boue, puis commence à parler à mon pneu arrière (sympathique Thunderbolt spécial terrain sec :-) ) pour qu'il accroche mieux, sans succès!
Les côtes les plus raides sont impossibles à passer sur le vélo, et même à pied on dérape, surtout en dévers où tel un crapaud, je tente de me hisser avec ma monture jusqu'en haut de la pente...
De retour au camping-car, on est tout trempés et pleins de boue.
On n'a pas tellement envie de prendre le départ mais il faut bien y aller.
On n'a même pas le temps de faire l'échauffement.

15h05: nous démarrons toutes catégories confondues dans un champ.
Dès le second virage je suis poussée par d'autres et nous sommes plusieurs à chuter (sans mal); plein de monde passe devant.
Ça bouchonne très vite à la première difficulté technique (2 tas de rondins de bois glissants) puis dans le singletrack suivant. On est tous à pied pendant près de 10 mn.
Je me demande à quoi ça sert et pense même à bâcher dès la fin de cette première boucle.
Heureusement, cela se décante, la pluie cesse et ça devient un peu plus praticable.
J'ai réussi à remonter pas mal de places mais j'ai perdu énormément de temps. Je passe les 2 juniors dames (Caroline puis Océane) et continue sur ma lancée.


Crédit photo: Pat's Photographie (VC Evron)

A certains endroits je pars totalement en crabe.
Quel dommage qu'on ait ces conditions car le parcours aurait été un régal sans cela!
En tous cas mon Spark marche du tonnerre: certes il bourre au niveau des pneus comme tout le monde, mais la transmission ne connait pas une défaillance, et dans toutes les parties tabassantes ou les obstacles comme les rondins de bois, c'est vraiment plaisant. D'ailleurs j'ai ouvert la fourche et l'amorto à 100%.
Peu après, je me trouve un copain pour rouler: on a la même allure et on se donne mutuellement le rythme dans cette galère boueuse.
Il y a aussi moyen de positiver car le terrain commence à sécher! :-)
Même mon pneu arrière commence à prendre du grip! 
Les organisateurs nous ont finalement enlevé un tour et on en termine au bout d'1h30 environ.
Je suis 3ème derrière Betty qui a été excellente, et Anaïs.

 
Sentiment mitigé côté Phil: il n'a pas pu tout donner, n'ayant pas su que le nombre de tours avait été réduit. :-(

 
Moi qui pensais qu'il allait tirer son épingle du jeu dans les parties de trail en côte!
Il termine quand même 5ème Master40 (catégorie dominée à nouveau par Eric Pommelet, à l'aise partout, et qui m'a judicieusement conseillé de dégonfler mon pneu arrière ;-) ).
Il y avait également la famille Huby qui a retrouvé un environnement type cyclo-cross: Jean-Michel 3ème en Master40, et Antoine 1er et champion 22 en cadets.

Je n'ai finalement pas détesté cette course parce que le parcours était tout de même plaisant. J'espère bien qu'on le testera sur du sec la prochaine fois!
Bravo aux organisateurs, aux courageux bénévoles et aux photographes!

Il nous a ensuite fallu pas moins de 3h à deux pour remettre en état les VTT et faire les lessives...
Heureusement que le 1er mai est férié! :-)

mercredi 26 avril 2017

XC Laillé: 1ère course sur le Scott Spark RC 900 SL

Le dimanche de Pâques, nous avons participé à une sympathique épreuve : la Tro Bro Leon cyclo comportant 110 km de routes et de ribins (chemins en breton) dans le Finistère nord.
C’était du costaud, surtout sur la fin, avec pas moins de 22 ribins qui demandaient agilité et force.
Nous étions ensuite en vacances mais on ne s’est guère reposés entre les activités avec les enfants, les sorties VTT avec les amis, les entraînements de vélo, l’anniversaire de notre fille aînée…
La météo étant de la partie, on en a bien profité.
J’ai également passé du temps à prendre en main mon nouveau VTT : l’incroyable Scott Spark RC 900 SL que j’ai bien cru ne jamais avoir !
Ma décision de passer au tout-suspendu venait d’un besoin de confort au niveau du dos et de mieux assurer dans les passages techniques.
J’avais quand même peur de perdre en rendement entre le poids supplémentaire et la suspension, mais je me suis laissé convaincre par les heureux propriétaires de Spark 2017.
Il a juste fallu être très patiente pour dénicher la perle rare (car ce modèle en taille S, était introuvable en France et même en Europe).
 
Visuellement, c’est une pure merveille. Scott est indéniablement un excellent concepteur de VTT.
Pour être honnête, j’ai tout d’abord été déçue par mes premiers tours de roue, le trouvant peu nerveux et assez lourd (d’origine, on était quasiment à 10 kg, soit 1,3 kg de plus que mon semi-rigide Open).
Mais les pneus montés étaient des 2.25 relativement costauds. On a commencé par les changer pour des 2.10 (Schwalbe Rocket Ron et Thunder Burt en SnakeSkin).
Je n’ai pas aimé non plus les roues Synchros pourtant carbone : les rayons manquaient réellement de rigidité.
Par chance, j’ai pu avoir en test des Asterion Wheels Edition One, le top du top, et cela a tout changé. L’ensemble pèse maintenant 9.3 kg tout compris. Les roues sont hyper nerveuses.
Il ne faut jamais faire de concessions sur le train roulant. :-)
Ce que j’aime particulièrement sur ce vélo d’exception :
  • La géométrie, la maniabilité ; on est bien posé même si la potence courte peut surprendre ; quant au cintre on l’a raccourci.
  • L’efficacité de l’amorto et de la fourche. On peut contrôler le tout avec des manettes : tout bloquer, ouvert à 70%, ouvert à 100%
  • Le rendement en côte (roulante, technique, tout est facilité)
  • La transmission SRAM Eagle : certes la cassette est imposante et lourde mais l’ensemble s’avère d’une précision diabolique, et surtout on passe partout ; je la préfère mille fois au XX1.
  • La motricité dans les passages techniques : cela corrige les défauts du pilote :-)
  • Le confort et l’aide en descente : il n’y a pas photo par rapport au semi-rigide ; non seulement on gagne en assurance, mais on descend plus vite et moins fatigué.
Pour preuve de son rendement, j’ai amélioré presque tous mes temps sur les segments Strava de mes terrains d'entraînement, avec le cardio plus bas, en comparaison avec le semi-rigide.
Suite aux activités des jours précédents, nous sommes arrivés un peu crevés à Laillé dans le 35 pour participer à la 2ème manche du Challenge Oust Vilaine VTT XC.
Dimanche matin, à la reco, je me rends compte que ce n’est pas la grande forme.
Je ne suis pas non plus enthousiaste par rapport au circuit, tracé dans une carrière, certes technique mais très "vire-vire", ce que je n’aime pas du tout.
Mais en VTT, il en faut pour tous les goûts et c’est sûr qu’il va plaire aux bons pilotes.
10h30 : départ au milieu des cadets dans un nuage de poussière.
N’aimant pas frotter, je me retrouve moyennement placée et il est impossible de doubler ensuite, car ce n’est que du singletrack.
Je prends mon mal en patience, tandis qu’on est forcés de passer à pied certains taquets où ça bouchonne. 
Après quelques dépassements laborieux, ça va un peu mieux mais je ne prends pas de plaisir à tourner dans tous les sens.
C’est vraiment le genre de parcours où je n’arrive pas à m’exprimer. Il me manquerait une vraie longue côte où l’on puisse tout donner. 
Par contre j’utilise à fond la suspension du Spark pour récupérer. Merci monsieur Spark pour le confort !
Mais de toute façon, la condition physique n’est pas terrible aujourd’hui et je termine vraiment lessivée, à la 4ème place de la course, remportée par Betty, suivie de Manue et de Marine.
Bravo à elles !


12h30 : c’est le départ pour Anaëlle, notre grande qui vient de fêter ses 10 ans déjà, en catégorie Pupilles.
Elle fait mieux que moi et termine 2ème de sa course derrière Laly, une demoiselle d’Oust Lanvaux VTT ! C’est vraiment chouette de voir un tel engouement chez les petites filles.

14h : c’est au tour des hommes (toutes catégories) d’en découdre. Vu le nombre élevé de concurrents, ils sont séparés en 2 vagues.
Phil est dans la 2ème avec les Masters 40.
Il y a immanquablement des chutes au départ ; Phil les évite mais se retrouve lui aussi dans les bouchons.
Les dépassements étant vraiment compliqués, il n’arrive pas à rouler comme il veut sur cette course, sentiment confirmé par Eric Pommelet le vainqueur en Master40, qui dit avoir pris des risques à droite à gauche pour doubler.
Bref, un point à revoir pour le VC Laillé, qui était par contre au top niveau organisation.
Certains passages étaient bien sympas ; on se serait cru dans le sud ! :-) 


Phil termine finalement 7ème de sa catégorie, pas mal du tout.
Encore une belle journée de VTT ; il reste à bien récupérer et à s’entraîner pour les prochaines échéances !

mardi 25 avril 2017

VTT Open 1.0 2014: une bête de course

Ci-dessous un récapitulatif de mon VTT semi-rigide, cadre Open 1.0 de mai 2014 en taille S, une vraie petite bombe pour le XC.

Géométrie:


Photos:



lundi 3 avril 2017

XC à Inguiniel: du beau VTT!

C'est sous le soleil cette année que nous avons rejoint le site boisé d'Inguiniel dans le Morbihan; la route n'a pas été simple comme à chaque fois qu'on descend du nord au sud mais cela valait le coup.
La reco nous laisse découvrir un circuit bien sec et donc beaucoup plus roulant qu'en 2016 où on avait bravé la tempête.
Il a été un peu corsé cette année avec des singletracks sinueux dans la forêt de pins, des pentes assez raides, la fameuse longue longue côte qui pique les jambes, des descentes peu abruptes avec juste quelques difficultés, mais tout passe sur le vélo.
Les morbihannais sont venus en nombre car il s'agit du Championnat 56 de VTT XC.
Départ à 15h15 pour tout le monde.
Nous sommes une petite dizaine de filles, dont les spécialistes de cyclo-cross (Manue, Nolwenn, Maëva...) et le club Oust Lanvaux VTT venu en force!
Manue fait un super départ comme d’habitude et je me place 3ème derrière Nolwenn.
Nous entamons la 1ère bosse; je passe 2ème arrivée en haut et tente de suivre Manue.
Nous revenons assez vite sur des gars devant (pas les cadors mais par exemple les départementaux); on a quelques problèmes pour les dépasser; Manue se faufile relativement bien tandis que je n'ose pas toujours forcer le passage.
Je perds donc pas mal de terrain mais parviens à rejoindre Manue dans la longue côte.
Heureusement, Phil mon mécano en chef, a réussi à régler mes problèmes de transmission et aujourd'hui elle marche très bien.
Je sens que je grimpe pas mal, ce qui est étonnant après les entraînements soutenus que j'ai effectués cette semaine.
Je passe en tête, mais Manue me suit de près, plus technique que moi.
J'essaie de gérer en descente, d'autant qu'il y a des chutes devant nous.
Au 2ème tour, je parviens à creuser un peu l'écart et à doubler quelques personnes mais il faut rester hyper vigilant, entre les souches d'arbre, les troncs en travers, on peut vite partir à la faute.
Au dernier tour, j'ai comme une barre en bas du dos. Vivement que je passe au tout-suspendu! :-)
Au final, une victoire qui fait bien plaisir! Un grand merci à Stéphane qui me suit toujours et me motive grâce à de supers séances qualitatives! :-)



Pour Phil, belle course également: soi-disant que depuis qu'il mange plus de pâtes, il fait moins d'hypo sur le vélo! :-)
Il termine 9ème au scratch, 3ème master40.
Que du bonheur sur son Scott Spark RC qui va bientôt passer en version light grâce à du SRAM Eagle...



En attendant l'interminable protocole, je discute avec Romuald, Team Pro Fermetures, qui a remporté l'épreuve chez les hommes. Tranquille! :-)

Merci à A&A Photographie pour les photos et aux organisateurs pour ce beau circuit enfin sous le soleil!